Les Hautes écoles suisses et les aventuriers du partage de données

Photo par Dariusz Sankowski sur Unsplash

La gestion des données de la recherche est devenue comme l’arche perdue pour les Hautes écoles (HE) suisses. Une bonne gouvernance des données de la recherche leur confèrera le pouvoir de mettre en valeur et partager le savoir généré par leurs équipes de recherche, et ainsi contribuer à la victoire de la Science Ouverte !

Les équipes de recherche, aventurières tel Indiana Jones, utilisent des données au quotidien, mais sont submergées par la complexité de la gestion des données. Elles naviguent sans carte entre tous les aspects de la gestion des données… au risque de s’y perdre. C’est là que l’institution intervient. Grâce à la mise en place d’une gouvernance des données, elle guide ses équipes de recherche dans leurs projets. 

Mais qui est chargé d’apporter ce soutien ? Est-ce un service central ou est-ce distribué ? La première phase de collecte de données de notre projet a permis de répondre à ces questions.  Voici l’histoire de notre périple.

A la recherche des services OS perdus

Notre première question fût : qui contacter ? Nous avons sélectionné 9 institutions pour représenter la Suisse dans notre épopée : l’EPFL, l’ETHZ, la HES-SO, l’UNIBAS, l’UNIBE, l’UNIGE, l’UNIL, l’UZH, la ZHAW.

Chaque institution avait une vice-rectrice ou un vice-recteur pour les questions liées à la recherche. Cette personne serait-elle l’interlocutrice que nous cherchions ou y avait-il un service Open Science ? Nous avons décidé de les contacter, en leur proposant une rencontre, indiquant notre thématique de recherche et en laissant la possibilité de transmettre notre demande à d’autres personnes. 

Photo par Pauline Bernfeld sur Unsplash

À l’université de Berne, ainsi qu’auprès de la HES-SO et de la ZHAW, le contact fût direct et très rapide. Ces trois institutions ont des services clairement identifiés pour les questions liées à l’Open Sciences et à la gouvernance des données de recherche, vers qui les vice-rectorats respectifs nous ont dirigé. Ainsi, nos interlocuteurs et interlocutrices venaient de la bibliothèque (UNIBE), ou d’un service transversal spécialement dédié à l’OS (ZHAWHES-SO). L’université de Lausanne nous a également orienté vers UNIRIS, un service spécialisé en OS, où nous avons rencontré deux personnes.

À l’Université de Bâle, notre demande a été transmise au Research office. Notre personne de contact nous a ensuite recommandé de planifier nos entrevues avec deux personnes, l’une à la bibliothèque, pour les données issues des disciplines des sciences humaines, l’autre pour les données scientifiques, à sciCORE, un centre spécialisé dans les services et les infrastructures pour les calculs de haute performance. Nous nous sommes retrouvées face à la complexité et l’exhaustivité inhérentes à la gestion des données de la recherche.

Pour l’EPFL, le rendez-vous fût plus long à organiser, notre demande étant passée de la vice-présidence à la bibliothèque, qui a choisi de contacter d’autres services pour nous fournir une réponse plus complète. Nous avons finalement rencontré trois personnes sur les quatre prévues. Deux venaient de la bibliothèque (service central), et une était liée directement à la vice-présidence académique. La gouvernance des données de recherche est donc un sujet traité principalement par la bibliothèque, mais s’inscrit dans une vision plus large au niveau de la direction.

Une mise en pratique tentaculaire

Photo par OpenClipart-Vectors sur Pixabay 

Bien que nous ayons eu des contacts avec les services centraux des organisations, nos discussions ont permis de mettre en évidence l’aspect tentaculaire de la gestion des données de recherche. En effet, dans la majorité des cas, les services centraux donnent les recommandations et politiques générales, mais ne sont pas forcément en contact avec le terrain. Des personnes au sein des facultés, qu’il s’agisse de spécialistes recherche ou de Data Steward, font le pont entre les équipes de recherche et les services centraux. Cette présence permet de soulever les éventuels problèmes spécifiques et de les remonter à qui de droit.

La gouvernance des données évolue encore au sein de ces institutions à travers différents projets. Elle est abordée de manière inclusive, afin de représenter chaque aspect de l’institution. S’inspirant des pratiques américaines, comme le Data Curation Network, les HE suisses forment des réseaux intégrant diverses professions et tentant de représenter chaque faculté. Cette approche multidisciplinaire et interprofessionnelle permettra-t-elle de mieux affronter ensemble les défis futurs ?

La gouvernance des données, une aventure qui continue

La seconde phase de ce projet de recherche est d’aller à la rencontre des équipes de recherche, doctorants et étudiants en master. La gouvernance des données est une thématique délicate, de précision, et il est essentiel de savoir quels mécanismes les institutions mettent en place pour gérer le partage et l’accès aux données, ainsi que leur utilisation et mise en pratique réelle. Nous croyons que le deuxième volet de cette saga s’annonce palpitant !

Dina de la Lama et Céline Racine

Bibliographie

BEYOND BOOKS. Ein Blog der ZHAW, 2021. Neueröffnung Open Science Café – Kommen Sie vorbei!. [en ligne] In: Zürcher Hochschule für Angewandte Wissenschaften [en ligne]. Consulté le 16 septembre 2021. Disponible à l’adresse : https://blog.zhaw.ch/hochschulbibliothek/tag/open-science/

BIBLIOTHÈQUE DE L’UNIVERSITÉ DE BASEL, 2021. Open Science. Publizieren. Digitale Forschung. In: Universitätsbibliothek [en ligne]. Consulté le 16 septembre 2021. Disponible à l’adresse : https://ub-easyweb.ub.unibas.ch/de/open-science-publizieren-digitale-forschung/

BIBLIOTHÈQUE DE L’UNIVERSITÉ DE BERNE, 2021. Open Science. In : Universitätsbibliothek [en ligne]. Consulté le 16 septembre 2021. Disponible à l’adresse : https://www.ub.unibe.ch/services/open_science/index_eng.html

DATA CURATION NETWORK, 2021. Data Curation Network : Ethical. Reusable. Better. In : Data Curation Network : Ethical. Reusable. Better. [en ligne]. 2021. [Consulté le 16 septembre 2021]. Disponible à l’adresse : https://datacurationnetwork.org/

ECOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE (EPFL), 2021. Open research data and open code support. In : EPFL [en ligne]. 2021. [Consulté le 16 septembre 2021]. Disponible à l’adresse : https://www.epfl.ch/campus/library/services/services-researchers/rdm-quick-start/

ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE, 2021. Opens Science à l’EPFL. In : École Polytechnique Fédérale de Lausanne [en ligne]. Consulté le 16 septembre 2021. Disponible à l’adresse : https://www.epfl.ch/research/open-science/fr/.

FORS, 2018b. Gestion des données [en ligne]. Lausanne. FORS. [Consulté le 17 mai 2021]. Disponible à l’adresse : https://forscenter.ch/wpcontent/uploads/2018/08/guide-3-gestion-des-donnes.pdf

HAUTE ÉCOLE SPÉCIALISÉ SUISSE OCCIDENTALE, 2021. Open Science. In : Haute école spécialisé Suisse occidentale [en ligne]. Consulté le 16 septembre 2021. Disponible à l’adresse : https://www.hes-so.ch/recherche-innovation/open-science

HEALTH-RI, 2021. Definitions of data stewardship | Health-RI. In : Health-RI [en ligne]. 2021. [Consulté le 16 septembre 2021]. Disponible à l’adresse : https://www.health-ri.nl/definitions-data-stewardship

HUG, Anna, 2020. Données médicales et dossiers patients comme actifs informationnels : la gouvernance de l’information dans les hôpitaux universitaires suisses. In : Revue électronique suisse de science de l’information (RESSI) [en ligne]. 21 décembre 2020. n° 21. [Consulté le 17 mai 2021]. Disponible à l’adresse : http://www.ressi.ch/num21/article180.

RAY, Joyce M. (éd.), 2014. Research data management: practical strategies for information professionals. West Lafayette, Indiana : Purdue University Press. Charleston insights in library, archival, and information sciences. ISBN 978-1-55753-664-8. Z667 .R47 2014

SCICORE et UNIVERSITY OF BASEL, 2021. sciCORE | About sciCORE. In : University of Basel [en ligne]. 2021. [Consulté le 16 septembre 2021]. Disponible à l’adresse : https://scicore.unibas.ch/about-scicore/

UNIVERSITÉ DE LAUSANNE, 2021. L’Open Science à l’UNIL. In : Université de Lausanne [en ligne]. Consulté le 16 septembre 2021. Disponible à l’adresse : https://www.unil.ch/openscience/fr/home.html

UNIVERSITÉ DE LAUSANNE, 2021. Open research Data. In : Unil : Université de Lausanne [en ligne]. 2021. [Consulté le 16 septembre 2021]. Disponible à l’adresse : https://www.unil.ch/openscience/fr/home/menuinst/open-research-data.html

UNIVERSITY OF BASEL, 2021. Research Office. In : University of Basel [en ligne]. 2021. [Consulté le 16 septembre 2021]. Disponible à l’adresse : https://www.unibas.ch/en/University/Administration-Services/Vice-President-for-Research/Research-Office.html

ZURICH UNIVERSITY OF APPLIED SCIENCES, 2021. Successfully managing research data. In : Zurich University of Applied Sciences [en ligne]. 2021. [Consulté le 16 septembre 2021]. Disponible à l’adresse : https://www.zhaw.ch/en/about-us/facts-and-figures/annual-report/annual-report-magazine-2020/successfully-managing-research-data/

Carnet d'IdéeS - blog du Master IS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *