Les bibliothèques : l’investissement qui rapporte toujours

Le 17 juin 2019, un article de La Tribune de Genève a traité du réaménagement de plusieurs espaces municipaux appartenant à la commune de Veyrier. L’ancienne salle communale pourrait devenir une bibliothèque puisque la ville n’en dispose pas. Toutefois, la majorité des conseillers municipaux a considéré qu’il n’était « en l’état actuel des finances, pas possible d’envisager la création d’une bibliothèque classique, et qu’il convient d’envisager des solutions moins onéreuses » (Simon 2019). Ils proposent à la place un espace multimédia géré par des bénévoles et des professionnels. Cependant, un élu a exprimé son désaccord :

« On ne peut pas imaginer qu’un espace multifonctionnel va coûter moins cher qu’une bibliothèque. Dans une commune de près de 12 000 habitants, il est clair qu’une bibliothèque municipale doit exister, et doit être tenue par un ou plusieurs bibliothécaires de profession. On ne peut pas le demander à des bénévoles, aussi compétents soient-ils. ». D’autant que selon lui, les bibliothèques restent le seul espace de rencontre non marchand » (Simon 2019).

En tant que professionnels de l’information, cet article ne pouvait pas nous laisser indifférents. Il met en lumière un aspect important de notre activité professionnelle : combien coûte une bibliothèque et combien rapporte-t-elle à la société ? Même si ces questions peuvent sembler triviales, les bibliothèques ne sont pas immuables, et, comme suggéré par cet article, elles ont un coût non négligeable.

Dans un contexte de restrictions budgétaires particulièrement importantes dans certains cantons romands, il est crucial pour les bibliothèques de défendre leur existence par la présentation d’indicateurs pouvant parler aux décideurs politiques. En effet, comme nous l’entendons souvent : si la culture n’a pas de prix, elle a certainement un coût. Et qui dit coût, dit valeur économique. Mais comment se calcule-t-elle ?

De ce fait, les bibliothèques ne sont pas  « intouchables » . Il s’agit de montrer aux élus ce qu’elles « rapportent » à la société. L’argent investi devrait permettre de générer un « retour sur investissement ». A titre d’illustration, l’infographie ci-dessous nous permet de mieux comprendre la notion de « valeur » de la bibliothèque dans le monde académique :

Source : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2016-08-0020-002.pdf

Dès lors, l’article de La Tribune de Genève illustre avec brio notre projet de recherche s’intitulant : « Evaluer l’impact des bibliothèques en Suisse romande : Application de la norme ISO 16439 ». L’objectif principal de ce projet est le suivant : déterminer si la norme ISO 16439 est applicable aux bibliothèques publiques de Suisse romande.

Mais, avant de rentrer dans le vif du sujet, examinons quelles normes ISO s’appliquent aux bibliothèques. Ces dernières font l’objet de trois normes ISO présentées de manière synthétique dans cet article paru en 2014. Les deux premières sont relativement bien connues : l’ISO 2789 Statistiques internationales des bibliothèques et la norme ISO 11620 Indicateurs de performance des bibliothèques. Or, l’existence même d’une bibliothèque ne devrait-elle pas être évaluée par d’autres moyens qui dépassent les données traditionnelles telles que le nombre de prêts ou le nombre de lecteurs actifs.
Une troisième norme, l’ISO 16439, publiée pour la première fois en 2014, tente de compléter cette lacune et propose des outils afin d’évaluer l’impact des bibliothèques. La vidéo ci-dessous propose une introduction à cette notion complexe :

Introduction a l’évaluation d’impact en bibliothèque

Cette notion d’impact est cruciale lorsque l’on évoque le bien-fondé de l’existence des bibliothèques. Il s’agit de montrer aux élus que la bibliothèque apporte des bénéfices à la société. S’il est encourageant d’apprendre qu’à Veyrier, l’ouverture d’une bibliothèque est envisagée, ce n’est de loin pas le cas partout. Par exemple, presque 300 bibliothèques auraient été fermées au Royaume-Uni d’après The Guardian, tandis que The Times avance le chiffre de 700 fermetures  pour la période 2010-2019. Quel que soit le chiffre, il n’est guère réjouissant.

Source : https://www.theguardian.com/lifeandstyle/2018/jul/04/libraries-protect-from-closure-council-ignore

Et si ce danger menaçait également la Suisse romande ? La norme ISO 16439 (traduite en français et publié sous le titre « Qu’est-ce qui fait la valeur des bibliothèques ? Livre blanc ») pourrait nous donner des outils afin de convaincre les politiciens et les bailleurs de fonds de l’impact positif des bibliothèques.

Notre projet de recherche consistera à examiner où cette norme a été utilisée et de quelle manière. Ensuite, il s’agira de vérifier quelles sont les bases statistiques existantes en Suisse afin d’évaluer la faisabilité d’une application de la norme dans le cas des bibliothèques de lecture publique en Suisse Romande.

En ce qui concerne les données que nous allons utiliser, l’Office fédéral de la statistique propose des données intéressantes, mais celles-ci ne concernent que les bibliothèques des communes de plus de dix-mille habitants et de seulement treize cantons ; ce qui ne suffira probablement pas. Nos données de recherche seront essentiellement des données issues de compilation et d’agrégation de toutes les sources statistiques pertinentes à notre travail. Nous souhaitons aussi rencontrer des dirigeants de bibliothèques afin de recueillir leur opinion sur une éventuelle application de la norme ISO 16439.

A Veyrier comme ailleurs, les bibliothèques représentent un investissement financier important. Nous espérons toutefois que notre travail permettra de proposer une base de réflexion chiffrée et argumentée afin de convaincre les décideurs de l’importance et de la valeur des bibliothèques.

Bibliographie

BSF CAMPUS, 2016a. Introduction à l’évaluation d’impact en bibliothèque [enregistrement vidéo]. YouTube [en ligne]. 28 juin 2016. [Consulté le 30 juin 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=kOtQxM297nE

BSF CAMPUS, 2016b. Un outil pour l’évaluation d’impact : la norme ISO [enregistrement vidéo. YouTube [en ligne]. 28 juin 2016. [Consulté le 29 juin 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=Ub0bJCjO6OQ&list=PLhvAuASAUTt3tgczjdMWN2sws7TQH83En&index=4

CAIN, Sian, 2018. Nearly 130 public libraries closed across Britain in the last year. The Guardian [en ligne]. 7 décembre 2018. [Consulté le 29 juin 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.theguardian.com/books/2018/dec/07/nearly-130-public-libraries-closed-across-britain-in-the-last-year

DELCARMINE, Nadine et CUSSE, Sabine Donnard, 2014. Une norme pour évaluer l’impact des bibliothèques. Documentaliste-Sciences de l’Information [en ligne]. 2014.  Vol. 51, n° 4, p. 21‑22. [Consulté le 30 juin 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.cairn.info/revue-documentaliste-sciences-de-l-information-2014-4-page-21.htm?contenu=resume.

ELLSON, Andrew, 2019. Volunteers left to stack bookshelves as hundreds of libraries are closed. The Times [en ligne]. 7 janvier 2019. [Consulté le 29 juin 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.thetimes.co.uk/article/volunteers-left-to-stack-bookshelves-as-hundreds-of-libraries-are-closed-3x20kxbbz

LAHARY, Dominique, 2015. Les Bibliothèques au risque des politiques publiques. Bulletin des bibliothèques de France (BBF) [en ligne]. 2015, n° 5 janvier 2015. [Consulté le 30 juin 2019]. Disponible à l’adresse : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2015-05-0054-006.

NOOR, Poppy, 2018. How can we protect our libraries from closure when the council ignores us? The Guardian [en ligne]. 4 juillet 2018. [Consulté le 29 juin 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.theguardian.com/lifeandstyle/2018/jul/04/libraries-protect-from-closure-council-ignore.

PAUCHARD, Yan, 2018. Neuchâtel vise l’équilibre financier en 2020. Le Temps [en ligne].4 octobre 2018. [Consulté le 30 juin 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.letemps.ch/suisse/neuchatel-vise-lequilibre-financier-2020.

OFFICE FEDERAL DE LA STATISTIQUE, 2018. Bibliothèques publiques communales et mixtes (communales et scolaires) des communes en dessous de 10’000 habitants – 2008-2017. korrigierte Version vom 07.02.2019 [en ligne]. [Consulté le 30 juin 2019]. Disponible à l’adresse :https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/catalogues-banques-donnees/tableaux.assetdetail.5746977.html.

SIMON, Sophie, 2019. Veyrier pourrait s’offrir un espace multimédia à défaut d’une vraie bibliothèque. La Tribune de Genève [accès par abonnement]. 16 juin 2019. [Consulté le 29 juin 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/veyrier-pourrait-s-offrir-espace-multimedia-defaut-dune-vraie-bibliotheque/story/21657313.

TOUITOU, Cécile, 2016. Retour sur investissement…ou comment les bibliothécaires alchimistes transforment l’argent en matière grise. Bulletin des bibliothèques de France (BBF) [en ligne]. 2016, n° 8, p. 20-29. [Consulté le 29 juin 2019].  Disponible à l’adresse : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2016-08-0020-002

VILLE DE VEYRIER, 2019. Portrait de la commune [en ligne]. [Consulté le 29 juin 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.veyrier.ch/administration/portrait-de-la-commune.

 

 

Carnet d'IdéeS - blog du Master IS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *