Un conte de NOAL : L’impact du Plan S sur l’accès ouvert aux publications de la recherche

Carte postale crée à partir d’une image gratuïte de (c) Gerhard G. from Pixabay

Introduction : Un Plan de “shock” pour pousser l’OA

En septembre 2018, la “cOAlition S”, un groupe de bailleurs de fonds et d’organisations liés à la recherche scientifique et coordonné par Science Europe, met en route un plan pour faciliter l’accès ouvert aux articles de la recherche financés par des fonds publics, en suivant les principes de la Déclaration de Berlin en 2003.

En effet, le Plan S (avec le S de “shock“) avait été conçu pour mener à terme une solution efficace et immédiate pour ouvrir les résultats de la recherche scientifique subventionnée, enfermés pendent trop longtemps derrière les murs payants – et à quels prix! – des éditeurs traditionnels.

Les premiers pas du Plan S

Les membres de la cOAlition rédigent un premier guide d’implémentation en novembre 2018, qui fixe le mois de janvier 2020 comme la date limite pour arrêter de publier des articles de la recherche financée par des fonds publics dans des journaux “fermés”.

Quand même, conscients des défis de la transition pour toutes les parties prenantes, ce brouillon contemplait la possibilité de continuer à publier des articles de la recherche subventionnéé, pendant ce temps de transformation, dans des journaux hybrides.

Diagramme des critères exigés par le Plan S (janvier 2019) By Philipp Zumstein – https://osf.io/dy6v7/ / DOI 10.17605/OSF.IO/DY6V7, CC BY 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=92534520

Péripéties : Le Plan S trouve quelques entraves

Mais la situation s’avérait problématique pour la cOAlition. Les défenseurs de l’OA avaient toujours préconisé les bénéfices économiques et sociaux à l’échelle mondiale grâce à l’ouverture des publications de la recherche.

Cependant, dans ce nouveau contexte, certains journaux appelés hybrides recevaient maintenant un payement double: d’un côté, les bibliothèques scientifiques continuaient à payer les abonnements astronomiques imposés par les éditeurs, et d’un autre, les journaux recevaient aussi des APC pour la publications en OA. Aujourd’hui, on connaît cette pratique éditoriale sous le nom de “double dipping“.

Loin de démocratiser les résultats de la recherche et de réduire les dépenses de l’argent publique, ce nouveau modèle d’affaires mettait en doute la stratégie menée par la cOAlition pour implémenter un OA durable et à un prix abordable.

Mêmes aspirations, nouvelle date

Malgré la bonne réception de l’initiative de la cOAlition, la date marquée comme limite pour publier les résultats de la recherche dans des journaux “fermés” a dû être reportée au mois de janvier 2021. Après une enquête menée entre novembre 2018 et février 2019 par la cOAlition auprès des chercheurs, des institutions de recherche et des journaux scientifiques, une réalité devint évidente : il fallait réviser le brouillon de ce premier Plan.

Même si les principes fondamentaux du Plan S restaient intacts (“full and immediate OA to scientific publications with appropriate reuse rights”), les résultats de l’enquête montraient qu’il fallait clarifier certains points (contrats transformatifs, diversité des routes d’OA, transparence des frais de publication, exigences techniques pour les dépôts institutionnels). Bref, tous les acteurs de l’OA avaient besoin de plus de temps pour mener à terme les transformations exigés par le Plan. La cOAlition a révisé et a publié donc une nouvelle guide d’implémentation qui détaille ces nouvelles informations.

Nouvelle “Guidance on the implementation of Plan S” du 31.05.2019 (https://www.coalition-s.org/guidance-on-the-implementation-of-plan-s/)

Dénouement : Le Plan S aux portes de 2021

Le jour approche à grand pas.

Effectivement, à partir du 1er janvier aucun article scientifique issu de la recherche subventionnée par les membres la cOAlition ne sera plus publié dans des journaux traditionnels. On a vu déjà pas mal de journaux faire la transition vers l’OA. Récemment, Springer Nature a adhéré à la route transformative (Transformative Journal). Aussi comme BMJ, Cambridge University Press. Toutefois, il reste encore à voir si ces nouveaux accords transformationnels respectent les idéaux de l’accès ouvert.

Les principes révisés du Plan S laissent bien au clair trois points: ce sont les chercheurs qui gardent leurs copyrights, la licence sous laquelle ils publient ses articles doit être ouverte (CC-BY est fortement recommandée) et les résultats de la recherche subventionné avec de l’argent public ne peuvent pas être capturés pour les éditeurs pour en tirer des bénéfices stratosphériques (comme dans le modèle des journaux hybrides).

Plan S Rights Retention Strategy (www.coalition-s.org/rights-retention-strategy)

Bonne année 2021 et longue vie à l’OA !

Ainsi, la cOAlition et d’autres organismes engagés dans l’OA (OASPA, ESAC, OpenAire, Spark, Liber…) mettent en place outils et plateformes pour aider les chercheurs, les bailleurs de fonds, les éditeurs, les bibliothèques et les institutions à gérer la transformation vers l’OA. Pour savoir si un journal accomplit les critères du Plan S il faut juste ouvrir l’outil vérifieur des journaux. Pour échanger des questions liées à l’OA entre éditeurs, institutions et bailleurs, et améliorer leur flux de l’information et leur efficacité administrative, OASPA vient de mettre en place un système appelé OA Switchboard, qui verra aussi la lumière en janvier 2021.

Le prochain projet du Plan S est de faire une analyse sur l’évolution des accords transformatifs entre les consortiums des bibliothèques et les petits éditeurs indépendants. L’aventure de l’accès ouvert continue. Même si le chemin ne s’avère pas facile, il est toujours fascinant. Le changement d’un système ancien basé sur l’édition en papier n’est pas évident ni court, mais ce sont des bonnes dates pour rêver à un monde où tout le monde aura accès aux résultats de la recherche scientifique, pour croire à l’homme et à la magie de Noël.

Joyeux NOAL et bonne année 2021, OA !

Bibliographie

BERLIN DECLARATION, 2003. Open Access – Max-Planck-Geselleschaft [en ligne]. 22 octobre 2003 [Consulté le 9 décembre 2020 b]. Disponible à l’adresse : https://openaccess.mpg.de/Berlin-Declaration.

COALITION S, 2020. coalition-s.org [en ligne]. [Consulté le 9 décembre 2020 a]. Disponible à l’adresse : https://www.coalition-s.org/about/.

PLAN S, 2020. wikipedia.org [en ligne]. [Consulté le 9 décembre 2020]. Disponible à l’adresse : https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=Plan_S&oldid=991560859.

SCHLITZ, Marc, 2018. Why plan s. coalition-s.org [en ligne]. 4 septembre 2018. [Consulté le 9 décembre 2020 c]. Disponible à l’adresse : https://www.coalition-s.org/why-plan-s/.

Carnet d'IdéeS - blog du Master IS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *